Happy Drêche

Makers, saison 2

Happy Drêche

Caroline Gauthier, Christophe Uliasz

Qui êtes-vous ?

Nous travaillons ensemble depuis huit ans dans le domaine du montage de projets européens. Nous avons décidé de devenir nous-mêmes acteurs en créant notre propre projet.

Le pitch ?

Tout est parti d’une belle rencontre avec un brasseur lillois. Il ne savait pas quoi faire de sa drêche, c’est-à-dire de l’orge restant une fois sa bière fabriquée. L’idée est donc de récupérer la drêche afin d’en faire des biscuits sucrés et salés, des céréales et bien d’autres produits sains et gourmands.

Une campagne de financement participatif, pourquoi ?

Les fonds récoltés permettront d’étoffer notre équipement en achetant un moulin à farine pour fabriquer des crackers ou encore un laminoir pour uniformiser nos pâtes lorsque nous faisons des biscuits.

La MEL vous accompagne dans votre communication, booste vos rêves et les Métropolitains les financent. Que pensez-vous de cette formule innovante ?

Nous sommes profondément métropolitains, c’est une chance inouïe pour nous de faire connaître notre projet grâce à l’accompagnement de la MEL. On a suivi la campagne l’année dernière et ça nous faisait déjà beaucoup envie. Nous sommes prêts pour cette année.